Historique

Le motoclub de Glénac

Les dates et les faits marquants

1991

Philippe Nevoux et Hervé Chemin, deux passionnés de moto, font l’acquisition d’un terrain de 3,5 hectares, au lieu-dit « Branféré » à Glénac aux fins de le transformer en circuit de moto cross. Armés de courage, seuls, ils attaquent le défrichage puis, à coup de tracto-pelle et de bulldozer, le terrassement.  Peu à peu d’autres bras s’ajoutent aux leurs, jusqu’à devenir une équipe de bénévoles d’une quinzaine de personnes poursuivant toutes le même but : Créer un terrain de compétition de moto cross. 

1992 

 Après plusieurs mois de dur labeur, l’aménagement du circuit est terminé. Un circuit accidenté de 2 km  avec des pistes de 7 à 15 m de large, 16 virages, 13 tremplins, 2 tables dont une de 8m de long et une dénivellation de 2m avec un passage en sous-bois. L’installation offre une visibilité totale et présage d’une grande qualité de spectacle

Naissance du « Moto Club Glénacois » et son affiliation en U.F.O.L.E.P

11 octobre – Épreuve 1 :  Finale du Trophée de Bretagne. Devant un public de plus d’un millier de personnes, 200 pilotes ont pris le départ.

Le tout premier classement : Sébastien COUE en 80, Christophe EGLER en 125B, Fabrice MARION en 125A, Stéphane BOUCHER en 250A.  

1993

08 août – Épreuve 2 :  Trophée de Bretagne 50, 60, 80, 125, 250 et 500cc

 Lors de cette épreuve, les pilotes UFOLEP se sont trouvés confrontés à un circuit  assez difficile. Des chutes se sont produites et les crossmen ont boycotté certains départs. De ce fait, le classement a été déclaré nul. Suite à cette déconvenue, des décisions s’imposent …   

 

1994

Suite aux événements de 1993, le club s’affilie à la FFM (Fédération Française Motocycliste), ce qui lui permettra de faire courir sur son terrain des pilotes de notoriété nationale et internationale.

Le Club se dote d’un conseil d’administration renouvelable par 1/3 chaque année.

Quelques améliorations sont apportées à l’infrastructure : circuit  plus difficile avec plus de tremplins et création d’une nouvelle ligne de départ.

20 février – Épreuve 3 : Qualifications du Championnat de Bretagne

05 juin – Épreuve 4 :  Championnat Open  80, 125, 250/500cc.

180 pilotes sur la ligne de départ dont  : Bruno RABRUAU, Bruno QUESNEL, Hervé MARTINE, Sébastien ROUXEL et Steve GARRAUD .  En cette année, champion de Bretagne 125 Alan PESSEL, Gaëtan SERAZIN  3éme et Julien MORAND  5éme. Sébastien COUE, Vice Champion de Bretagne en catégorie Junior.

1995

 11 juin  – Épreuve 5 : Championnat de Bretagne open  80, 125, 250, 500cc. En début d’après-midi, un violent orage accompagné de pluies torrentielles s’abat sur le terrain et la direction de course se voit dans l’obligation d’arrêter la manifestation. Il en faut davantage pour démoraliser le Moto Club …

 23 juillet  – Épreuve 6 : championnat de Bretagne Open  125, 250, 500cc. Sous un soleil radieux, la course annulée le mois précédent a pu se dérouler devant un millier de spectateurs enthousiastes.

1996

16 juin – Épreuve 7 : Huitième manche du championnat de Bretagne 125, 250, 500cc. Organisation d’un Inter ligue 80cc Pays de Loire, Centre, Normandie et Bretagne. Les performances de l’équipe de Bretagne lui ont permis de prendre la tête du classement avant la dernière épreuve qui se déroulera en Normandie

1997

23 mars – Épreuve 8 : Deuxième manche du championnat de Bretagne 80, 125, 250, 500cc. Les pilotes du MCG se sont fait remarquer : Sébastien COUE 1er en 125 junior, Gaëtan SERAZIN :  1er 125 cadet, Sébastien ROUXEL : Troisième au classement général 250.

Sébastien et Gaëtan, terminent la saison Champion de Bretagne de leur catégorie.

1998

 23 mars – Épreuve 9 : Championnat de Bretagne 80, 125, 250, et 500cc. A l’issue du championnat de cette année, les pilotes du MCG sont une fois de plus récompensés.

1999

21 mars – Épreuve 10 : championnat de Bretagne 80 125, 250, 500cc. Pour ses prestations de la saison passée, Sébastien COUE reçoit le trophée du sportif de l’année 1998.

2000

03-04 juin – Épreuve 11 : le moto club organise son premier championnat de France 125 !! Avec un inter Clubs réunissant les meilleurs pilotes du championnat de Bretagne 125 et 250cc et un championnat de Bretagne 80cc.

 Thierry DIDIER inscrit le premier son nom au tableau d’honneur des championnats de France de Glénac.

 Après être, à plusieurs reprises passé tout près du titre, Sébastien ROUXEL remporte le championnat de Bretagne 250cc : un beau champion.

2001

09 juin – Épreuve 11 : Les dix ans du MCG, et deuxième Championnat de France national 125 à Glénac avec la victoire de Sébastien GRICOURT.

En présence de nombreux officiels, M. le Député Loïc BOUVARD, Noël ROCHER  Conseiller Général, M. le Maire de Glénac René MORICE, le Président de la LMRB Jean-Claude CLAVREUL et Michel MARCHADIER Président de la commission de Moto-cross de la Ligue de Bretagne.

Après 10 années les protections du public (palettes en bois) commençaient à souffrir. Il a fallu les remplacer. Une machine a été fabriquée par les membres du moto club et permet de sortir 100m de barrières en pvc par jour.

 

2002

08 juin – Épreuve 12 : 3ème Championnat de France Junior : Jérémy TARROUX a survolé cette étape de Glénac en s’adjugeant les trois manches.

Le podium du national, les habitués du championnat de Bretagne ne seront pas surpris de les trouver en si bonne place.

Des champions de Bretagne le MCG en a déjà eu mais un champion de France pas encore !! Benjamin AUBRY a été sacré champion de France Minivert 2002 en 65cc.

Comme toujours l’hiver il faut entretenir le terrain continuer le travail de fond puis penser à la prochaine course. Pour l’année 2002 Sébastien ROUXEL, en pilote chevronné, a repensé la partie centrale pour toujours plus de spectacle.

Depuis plus de 10 ans l’association a grandi, s’est structurée et permet ainsi aujourd’hui d’aborder des manifestations plus élevées. Cependant la contrepartie est que nos installations précaires ne suffisent plus.

Le conseil d’administration travaille et réfléchit à la stratégie à adopter pour pérenniser le club. Des aménagements nous sont pour le moment suggérés, mais ne tarderont pas à nous être imposés, il faut prendre les devants.

La première étape est l’achat du terrain par le club. Nous avons du recourir à un prêt pour couvrir une partie de la dépense ; Puis l’eau, l’électricité, le téléphone, les accès, salles de pointages et de réunions.

2003

24 – 25 mai – Épreuve 13 : Quatrième Championnat de France, « le Junior »

Anthony BOISSIERE s’offre les trois manches devant Nicolas AUBIN et Fabien IZOIRD.

L’achat du terrain nous contraint à mettre les bouchées doubles cet hiver.

Nous avons du acquérir une parcelle afin de créer un chemin d’accès direct au terrain, l’empierrer, faire les raccordements aux réseaux d’eau, d’électricité et de téléphone. Merci aux bénévoles.